BJ

 

 

PARU VENDU 29 JUIN 2008

LE PETIT SOLOGNOT 3 SEPT 2008

-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-

Journal « El TIRRENO » du 4 Août 2011

Livorno / Italie

Succès pour le chansonnier qui rappelle Edith Piaf !

effetto venezia 2011

de Roberto Riu

LIVORNO.

La voix chaleureuse et accueillante, comme un vrai crooner du passé, avec une veine ludique et pleine d'humour: telles sont les principales caractéristiques de Jean-Jacques De Launay, l'artiste français, accompagné au piano et contrebasse, que l'on peut écouter le long de la passerelle de la Via Madonna pour le spectacle « Sous le ciel de Paris ».

Une étape qui n'est pas dédiée par hasard à Maurice Chevalier, l'inoubliable chanteur parisien des années 30.

Et en fait, le spectaculaire Trio De Launay reprend un grand nombre de chansons classiques et les plus connus de la chanson française de «Non, je ne regrette rien" d'Edith Piaf (en plus de la célèbre "La vie en rose"), pour le rêveur "La mer" , écrite et interprétée par le grand Charles Trenet (l'auteur de Douce France), en passant par Gilbert Bécaud avec son entraînante "En Maintenant", faite il y a exactement un demi-siècle est devenu l'une des icônes de la musique des années 60.

Et en bon français, il fait allusion à l'hymne national transalpin — la Marseillaise.

L'artiste français se fait aussi apprécier en interprétant des chansons célèbres du répertoire international comme «My Way» de Frank Sinatra ou « Volare » (Nel blu dipinto di blu) peint par Domenico Modugno qui, comme par magie, est repris par le chœur de l'auditoire qui regarde le spectacle, « surpeuplant » les murs de la passerelle.

 

 

2/2

 

 


Tous droits réservés - Jean-Jacques de LAUNAY - 2013 Copyright ©